Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 1
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (63)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
06 décembre 2013, 05:11
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Elevage de poulet

Un belge ayant vécu toute sa vie à Bruxelles en a soudain assez de la vie de citadin. Il décide de déménager pour la campagne, et de devenir éleveur de poulets.

Dans les environs de Charleroi, il trouve une jolie fermette à vendre pour pas trop cher. Il saute sur l’occasion et l’achète.
Quelques jours plus tard, il reçoit la visite de son voisin immédiat, qui est, lui aussi éleveur de poulet.

Le voisin lui dit :
- Élever des poulets, de nos jours, ce n’est pas une mince affaire. Par solidarité, je vais te prêter 1000 poulets pour t’aider à démarrer, sais tu. Tu me les rendras quand t’auras assez de sous devant toi.

Après l’avoir remercié, l’apprenti aviculteur rentre chez lui avec les poulets. Deux semaines plus tard, le voisin vient voir à quel stade en sont ses poulets.

Le nouveau lui dit :
- Oh, c’est pas terrible : Tous les poulets sont morts !

Le voisin n’y croit pas :
- Je n’ai jamais eu autant de perte sur mes poulets. Ils ont du avoir un coup de chaleur. Allez, je vais t’en prêter 1000 autres.

Deux nouvelles semaines passent. Le voisin affable vient à nouveau aux nouvelles :

- Je ne sais pas si je dois te le dire, mais tes 1000 poulets sont morts encore une fois. Il n’en reste plus un seul de vivant…

Le voisin incrédule demande :
- Mais qu’est-ce qui s’est passé ? Comment tu expliques qu’ils soient tous morts ?

Et l’autre répond :
- Ben je ne suis pas encore sûr… Ou bien c’est parce que je les plante trop profonds, ou bien c’est parce que je les plante trop serrés….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 décembre 2013, 05:53
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Une jeune femme blonde se rend chez France Télécom pour envoyer un message à sa mère qui se trouve en Chine.
Quand l'employé lui dit que cela lui reviendrait approximativement à 15€, elle s'exclame:
 
-Mais je n'ai pas assez d'argent!!! Mais par contre, je suis prête à TOUT pour envoyer un message à ma mère.

L'employé regarde la jolie blonde et dit, dubitatif :
Vraiment tout ? 
- Oui, oui, vraiment tout, lui répond-elle. 
OK, suivez--moi. Dit l'employé en se dirigeant vers la pièce du fond. 
La blonde le suit sans réticence aucune. 
  
- Venez et fermez la porte ! 
Lui dit l'homme. 
Elle obéit. 
Maintenant, mettez-vous à genoux ! 
Elle obéit. 
Descendez la braguette de mon pantalon !   
Elle obéit. 

- Maintenant, poursuivez.... . sortez 
la bête. 
Elle obéit, elle saisit l'engin avec ses deux mains, mais elle marque un léger temps d'arrêt.
L'employé ferme les yeux et l'encourage :
Allez, Allez... vas-y, vas-y...   
La blonde lentement approche sa bouche près de l’engin, et le tenant près de ses lèvres, elle dit: 
Allo, Maman, tu m’entends ? 



[ Édité 07 décembre 2013, 05:54 ]

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
11 décembre 2013, 05:02
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Un camionneur s’arrête à un feu rouge, une blonde le rattrape. Elle sort de son auto en courant vers le camion et frappe sur la porte. Le camionneur descend sa vitre et elle lui dit :

- Bonjour, mon nom est Alice et je veux vous dire que vous perdez votre cargaison.

Le camionneur l’ignore et continue sa route.

Quand le camion s’arrête à un autre feu rouge, elle le rattrape encore une fois. Elle descend en courant de son auto et court au camion. Elle frappe sur la porte. Le camionneur redescend encore une fois sa vitre.

Elle lui dit comme si elle ne lui avait jamais parlé :
- Bonjour, je suis Alice et je veux vous dire que vous perdez votre cargaison.

Secouant la tête, le camionneur l’ignore encore une fois et continue son chemin. Le feu passe au vert, le camionneur embraye et poursuit sa route. Voyant que la blonde compte encore insister, c’est lui qui prend cette fois les devants. Il se dépêche, sort de son camion et court à l’auto de la blonde. Il frappe sur la portière, elle descend la vitre et il lui dit exaspéré :

- Bonjour, je suis André, c’est l’hiver et je conduis un CAMION DE SALAGE !!…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
12 décembre 2013, 06:42
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les ingénieux ingénieurs

Trois ingénieurs font une ballade en voiture : Il y a un électricien, un chimiste et un programmeur de chez Microsoft.

Ils devisent joyeusement, lorsque leur voiture tombe en panne. Ne connaissant rien à la mécanique, chacun y va de son commentaire.

L’électricien pense que ce doit être un problème électrique et qu’il serait bon de vérifier les contacts.

Le chimiste suggère que l’essence s’est peut-être émulsifiée et qu’il faudrait sûrement vidanger.

L’ingénieur Microsoft, qui ne connaît rien à rien propose :
- Nous allons fermer les fenêtres, sortir, rentrer, ouvrir les fenêtres et probablement que ça marchera !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
13 décembre 2013, 05:39
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Il fait sombre ici

Une femme reçoit souvent son amant pendant que son mari est au travail.

Un jour, son fils de 8 ans se cache dans l’armoire pour voir ce que sa mère fait avec cet homme-là. Un moment plus tard, le mari rentre à l’improviste.

Paniquée, la femme cache son amant, dans la même armoire. Et c’est ainsi que l’amant et le fils font connaissance.

- le fils : fait sombre ici.
- l’amant : ouais c’est vrai
- le fils : j’ai un ballon de foot.
- l’homme : content pour toi.
- le fils : tu veux l’acheter ?
- l’homme : non merci.
- le fils : mon père est là dehors…
- l’homme : ok, combien ?
- le fils : 250 euros !

Quelques jours plus tard, le fils se retrouve à nouveau dans l’armoire en compagnie de l’amant de sa mère.

- le fils : fait sombre ici.
- l’homme : ouais c’est vrai.
- le fils : j’ai des super baskets…
- l’homme se rappelant la dernière fois, grimace : bon combien ?
- le fils : 500 euros !

Quelques jours plus tard, le père dit à son fils : Mets tes baskets et prends ton ballon, on va faire une partie.

- le fils : je peux pas, j’ai tout vendu.
- le père : pour combien ?
- le fils : 750 euros !
- le père : c’est inadmissible d’arnaquer les gens comme ça. Ces affaires n’ont jamais coûté ce prix là. Je t’amène à l’église pour te confesser.

Le père amène son fils à l’église, le pousse dans le confessionnal et ferme la porte.

- le fils : fait sombre ici.
- le curé : ah non !, maintenant tu arrêtes tes conneries !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
14 décembre 2013, 04:24
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le chaos

Un jour, un homme rentre du travail pour trouver le chaos qui règne à la maison.

Ses enfants, encore en pyjama, jouent dans la boue du jardin. Sur le gazon, tout autour de la maison, il y a des cartons de repas congelés et des boîtes de jus de fruits par terre.

Quand il entre dans la maison, c’est encore pire :
La vaisselle sale est éparpillée dans toute la cuisine, le repas du chien est renversé sur le sol, la vitre est brisée et traîne par terre sur une grande surface. Il y a du sable sur le carrelage, sur la table de la cuisine et les meubles. Dans la salle de séjour, il trouve des jouets, des vêtements et une lampe renversée.

A ce moment, l’homme a très peur qu’un malheur ait touché sa femme. Il se précipite au second étage et là, stupéfait, il trouve sa femme encore en pyjama assise dans le lit en train de lire un livre.

Elle se retourne en souriant et lui demande :
- Comment était ta journée ?
- Mais que s’est-t-il passé ici aujourd’hui ??

Elle lui répond souriante….
- Tu sais, chaque jour en rentrant, tu me demandes ce que j’ai fait durant la journée et quand je réponds que je me suis occupée de la maison et des enfants… Tu me dis : «C’est tout ? »…Eh bien, aujourd’hui, je n’ai rien fait !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
16 décembre 2013, 05:12
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Repas de famille

Une famille est en train de déjeuner.

La petite fille de 10 ans ne mange pas beaucoup, et elle garde le nez dans son assiette … Au bout d’un moment, elle dit :
- J’ai quelque chose à vous annoncer.

Le silence se fait et tous écoutent attentivement.
- Je ne suis plus vierge, et elle se met à pleurer.

De nouveau un long silence…et puis…le père s’adresse à sa femme :
- C’est de ta faute, toujours habillée super sexy et trop maquillée, tu crois que tu es un exemple pour ta fille ? Toujours à te vautrer sur le canapé… C’est lamentable, c’est comme ça que les problèmes arrivent !

A son tour, la femme s’adresse à son mari :

- Et toi, tu crois que tu es un exemple ? à gaspiller ta paie avec des pétasses qui viennent parfois te raccompagner jusque devant la maison. Tu crois que tu es un exemple pour ta fille de 10 ans ?

Et le père de continuer :

- Et sa grande sœur, cette bonne à rien, avec son copain chevelu et drogué, toujours en train de se tripoter dans tous les recoins de la maison, tu crois que c’est un exemple ?

Et ça continue comme ça…

La grand-mère prend sa petite fille par les épaules pour la consoler et lui demande :
- Alors ma petite fille, comment cela est-il arrivé ?

Et la petite de répondre en étouffant ses sanglots :
- C’est le curé…

La grand-mère :
- Comment ça le curé ?
- Le curé a choisi une autre fille pour faire la vierge dans la crèche…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
17 décembre 2013, 07:18
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les cerises

Un touriste belge est en Provence au mois de mai. Les cerisiers sont remplis de cerise et il aimerait bien en goûter quelques unes. Une chance pour lui, le paysan est dans son verger. Il lui demande s’il peut cueillir quelques cerises :

Le paysan est d’accord mais il remarque que le touriste ne sais pas cueillir les cerises, il les cueille sans la queue :

- Dites donc mon brave, dit-il au touriste, il faut cueillir les cerises avec la queue !

Le touriste belge ouvre grand ses yeux et lui répond :

- Avec la queue ? Moi qui avais déjà du mal avec les mains !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
18 décembre 2013, 06:03
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Dieu, Jésus et Nazareth

Il fait déjà nuit.
Tout le monde dort sauf un cambrioleur qui s’introduit sans bruit dans une luxueuse propriété qu’il croit vide.

Il brise une vitre avec dextérité et se dirige tout droit vers la pièce où, d’après ses sources, se trouve le coffre-fort familial.

A ce moment là, il entend derrière une voix étrange qui dit :
- Tu devrais faire attention, Dieu et Jésus t’observent.

Terrifié, le cambrioleur se retourne alors et distingue dans la pénombre une cage d’oiseau avec à l’intérieur un perroquet. Soulagé, le personnage mal intentionné répète :
- Alors comme ça, Dieu et Jésus me regardent ?
- Oui, ils te regardent en ce moment, répond le surprenant volatile.
- Comment t’appelles-tu ?, réplique le cambrioleur.
- Je m’appelle Nazareth, répond l’oiseau.

L’homme éclate de rire et dit :
- Quel nom ridicule, quel est l’idiot qui a pu te donner un nom pareil ?
- C’est le même idiot qui a baptisé le pitbull Dieu et le rottweiler Jésus….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
19 décembre 2013, 05:37
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Séminaire médical

Au cours d’un séminaire médical, un médecin homme repère un médecin femme. Ils font connaissance, et elle accepte un rendez-vous pour un dîner au restaurant en tête-à-tête.

Au restaurant, avant de s’asseoir à la table, elle s’excuse pour aller se laver les mains aux toilettes. Après le dîner, elle s’excuse à nouveau pour aller se laver les mains.

La soirée se poursuit dans un bar branché de la ville, puis le médecin convainc la femme de le suivre dans sa chambre d’hôtel. Avant de se laisser aller à leurs pulsions sexuelles, la femme s’excuse pour aller se laver les mains une fois encore… et puis ils y vont !

Quand ils ont terminé, elle se lève en disant qu’elle va se laver les mains. Lorsqu’elle revient, il lui dit :
- Je parie que tu es chirurgien !

La femme lui confirme qu’il a raison et lui demande comment il sait ça.

Alors le gars répond :
- Facile, tu es toujours en train de te laver les mains.

Alors la femme dit :
- Et bien moi, je parie que tu es anesthésiste !

Le gars répond :
- C’est vrai ! Comment tu as deviné ?
- Parce que je n’ai rien senti !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
20 décembre 2013, 06:39
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Une semaine avant Noël

Nous sommes une semaine avant Noël et le Père Noël se prépare fiévreusement pour la distribution des cadeaux pendant que la Mère Noël ne cesse de le harceler pour aller passer une semaine dans le sud. N’en pouvant plus, le Père Noël lui tend un billet d’avion et lui dit:
- Écoute, je n’ai pas le temps d’aller dans le sud. Voici un billet d’avion et vas-y sans moi.

La Mère Noël s’embarque donc seule pour le sud. En débarquant en Martinique, elle tombe sur un beau grand noir bien musclé qui se propose de lui servir d’escorte. Le soir venu, le bel Adonis noir lui propose de la reconduire à sa chambre et ce qui devait arriver arriva. En le déshabillant, Mère Noël constate que l’adonis est aussi un bel étalon qui affiche ses 20 centimètres bien comptés. Elle passe donc la semaine au complet avec lui.

Au moment de reprendre la route du Pôle Nord, elle lui demande:
- Nous avons passé la semaine ensemble mais je ne connais même pas ton nom.
- Vous allez rire, surtout vous la Mère Noël, car bien que je sois noir comme l’ébène, on m’appelle «Neige».

La Mère Noël reprend donc l’avion et rentre au foyer alors que le Père Noël se prépare à faire sa grande tournée. Il lui demande alors:
- Alors, ces vacances au soleil, comment cela s’est-il passé ?
- Ah, ne m’en parle pas. Tu as bien fait de ne pas venir car on a eu 20 centimètres de Neige tous les soirs.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
21 décembre 2013, 03:56
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le représentant

 

DING ! DONG !… La petite Julie, 8 ans, ouvre la porte.

- Bonjour Mademoiselle, je suis représentant, je pourrais voir ta maman ?
- Non, maman fait le tapin en ce moment.
- Euh … Et par hasard peut-être ta grand-mère habite ici et je pourrais la voir ?
- Ben non, elle fait le tapin aussi.
- Euh … Est-ce que tu as une grande sœur que je pourrais voir ?
- Oui, Ingrid , elle a 12 ans. Mais elle fait le tapin avec maman et mamie.
- Euh … Bon, et ton papa, je peux le voir ?
- Mais non, il est avec maman, mamie et Ingrid. Il fait le tapin avec elles.
- Euh … Hé bien çà alors, j’ai jamais vu ça. Drôle de famille… Et où ils font le tapin ?
- Ben dans le talon ?… C’est dans le talon qu’on fait le tapin de Noël !!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
22 décembre 2013, 06:12
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Commande au Père Noël

 

A genoux devant la cheminée, un garçon s’écriait :
- PÈRE NOEL, JE VEUX UN TRAIN électrique !

Après un léger silence il reprend de plus belle :
- PÈRE NOEL, JE VEUX UN TRAIN électrique !

Et encore plus fort :
- PÈRE NOEL, JE VEUX UN TRAIN ELECTRIQUE !

A ce moment-là, son père n’en pouvant plus intervint :
- Ce n’est pas la peine de crier comme ça enfin, le Père Noël n’est pas sourd !

Et le gamin de répondre :
- Le Père Noël n’est peut-être pas sourd … mais grand-mère l’est elle !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
23 décembre 2013, 07:11
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le cadeau

 

Un représentant de commerce rentre chez lui le 24 décembre au soir et trouve sa femme au lit avec le Père Noël.
Furieux il injurie les deux amants, attrape le Père Noël, le jette par la fenêtre ensuite il envoie dans la rue sa tenue et sa hotte et s’adresse à sa femme terrorisée :
- Comment peux-tu me faire ça ? moi qui avait tant confiance en toi, et un soir de Noël en plus ?

Sa femme lui répond : « Écoute je te comprend mais je ne pouvais pas refuser », et elle lui tend un bout de papier sur lequel est écrit d’une écriture maladroite :
« Cher petit Papa Noël, j’ai 8 ans et mon papa est souvent absent de la maison à cause de son travail, je m’ennuie beaucoup alors au lieu de jouets cette année si je pouvais avoir un petit frère ou une petite sœur en cadeau, je préférerai. Merci Père Noël…Paul. »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
24 décembre 2013, 06:09
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les reines mages

 

Si les rois mages avaient été des femmes… Que serait-il arrivé ?

Elles auraient demandé leur route,
… seraient arrivées à temps,
… auraient aidé à l’accouchement,
… auraient nettoyé l’étable,
… auraient fait une fondue,
… auraient apporté des cadeaux utiles

Qu’auraient-elles dit en partant ?
… les sandales de Marie n’allaient pas avec sa robe
… le bébé ne ressemble pas à Joseph
… j’en reviens pas qu’ils gardent des animaux à la maison
… il parait que Joseph est en chômage
… vierge ? et on va croire au père noël aussi !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.