Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (220)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
21 février 2015, 06:48
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les lignes de bus

 

Il est une heure du matin. Sur une grande place parisienne où se croisent pas mal de lignes d’autobus, un type qui a visiblement bien arrosé sa soirée s’approche en titubant d’un employé de la R.A.T.P. en train de fermer sa guérite.

– Excusez-moi de m’excuser…Bredouille t-il. Pourriez-vous me dire s’il y a encore des 84 ?

– Non, monsieur, c’est terminé.

– Et des 92 ?

– Non plus.

– Et des 32 ?

– Non plus.

– Des 174 peut-être ?

– Non plus.

– Alors… Qu’elle est la ligne qui marche encore ?

– Aucune, monsieur. Il n’y a plus d’autobus avant cinq heures du matin.

L’homme repart en zigzaguant, rejoint son copain, écroulé sur un banc, dans le même état que lui. Il lui dit :

– Viens ! On peut traverser…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
22 février 2015, 08:39
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Heure de pointe

 

C’est l’heure de pointe dans le métro.

Deux secrétaires rentrent du travail dans un wagon bondé. La première murmure à l’oreille de l’autre :

– Gisèle, je ne peux pas me retourner, dis-moi si le type qui est derrière moi est beau…

– Il est jeune, fait l’autre.

– Je te demande s’il est beau, pas s’il est jeune ! Je le sens qu’il est jeune !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
23 février 2015, 07:08
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’avare

 

Un vieux pingre va mourir seul, sans famille et sans ami.

Peu avant sa mort, il reçoit son avocat, son docteur et son curé pour leur donner à chacun 50 000 Euro en espèces avec pour mission d’enterrer cet argent avec lui le jour de ses funérailles, en guise de « geste ».

La mort et l’enterrement ont lieu une semaine plus tard.

Après l’ensevelissement, le curé, le docteur et l’avocat discutent :

Le curé leur confie que son église ayant un besoin urgent d’un nouveau clocher, il a gardé 20 000 Euro pour sa réfection.

Le docteur, qui était un scientifique faisant des recherches sur le cancer, confesse que lui aussi a gardé de l’argent: 30 000 Euro pour continuer ses recherches.

L’avocat les blâme : « Comment pouvez-vous être si malhonnêtes ?
Moi au moins j’ai placé dans le cercueil un chèque du montant total qu’il m’avait remis !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
24 février 2015, 07:02
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

X-Files

 

Dans une ferme perdue au fin fond du désert, habitaient un couple.
Un beau soir, une lumière apparut dans le ciel, et un objet s’écrasa dans leur jardin.
Deux extra-terrestres en sortirent, l’un deux approcha du fermier, qui était totalement paniqué.
Le premier, semblant être le mâle, proposa :
– Bonjour terrien, nous voudrions faire l’amour avec des gens de votre planète, nous vous proposons donc une nuit d’échangisme.
Le fermier, hésitant, regarda sa femme qui semblait être d’accord et acquiesça.
Une fois dans leur chambres respectives, la fermière demanda d’abord au mâle extra-terrestre de se déshabiller. Alors qu’il terminait d’enlever son slip à régénérescence cellulaire incorporé, elle s’écria dans un sursaut :
– Mais c’est tout petit !
Alors l’extra terrestre se tira une oreille, et son appendice s’agrandit de 10 centimètres.
– C’est trop fin, fit la fermière un peu surprise, sur un ton de défi.
Alors l’extra terrestre se tira l’autre oreille et aussitôt sa verge pris de l’envergure.
– Parfait !
*Le lendemain matin*
La fermière engagea la première la conversation :
– Chéri ! j’ai passé la plus belle nuit de ma vie.
Le fermier, un peu perturbé répondit :
– Moi j’ai rien compris, elle à passer toute la nuit à me tirer les oreilles…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
25 février 2015, 08:45
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les joueurs de pétanque

 

C’est trois joueurs de pétanque qui cherchent un quatrième suite au décès accidentel de leur pote. Il y a Robert, Jeannot et Roger. Roger, justement, connaît un gars qui serait un bon pétanqueur.

Ce gars s’appelle Raymond et il accepte de venir jouer avec les 3 autres en disant:
– OK pour venir jouer avec vous dimanche prochain à 9 heures, mais j’aurai peut-être 10 minutes de retard, alors attendez-moi!
Le dimanche arrive et Raymond est bien là à 9h00 tapantes. Finalement, Raymond les bat tous en jouant exclusivement de la main gauche. En les quittant, Raymond leur dit:
– À dimanche prochain. Mais je serai peut-être 10 minutes en retard, alors attendez-moi!

Et le dimanche suivant, Raymond est bien à l’heure, et il les bat encore, en jouant cette fois-ci exclusivement de la main droite. … Et tous les dimanches, Raymond arrive à l’heure, et il leur met la pâtée quelque soit la main qu’il utilise pour jouer. Alors, au bout de deux mois, Robert n’y tient plus et demande à Raymond :

– Dis donc Raymond: Tu nous dis tous les dimanches que tu seras peut-être 10 minutes en retard, mais tu es toujours là à l’heure. En plus de ça, tu nous bats à chaque fois, quelque soit la main avec laquelle tu joues… Tu ne crois pas que tu nous dois quelques explications ?

Alors Raymond répond:
– Oui oui, tu as raison. En fait, c’est parce que je suis superstitieux. Quand je me lève le dimanche matin, je regarde de quel côté ma femme est couchée. Si elle est couchée sur son côté gauche, je joue de la main gauche. Si elle est couchée sur son côté droit, je joue de la main droite. Et du coup Roger lui demande:
– Et si elle dort sur le dos ?
– Et ben dans ce cas là, j’arrive 10 minutes en retard !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
26 février 2015, 07:22
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La foi

 

Dans un avion, l’hôtesse annonce au micro :
« Chers passagers, notre pilote demande si, dans l’ensemble des passagers, l’un d’entre vous serait un chrétien fervent ? »

Un bon Pasteur qui, ce jour-là, se rendait en mission, fier de pouvoir témoigner de sa foi, lève la main et répond ainsi à l’appel.
– Vous avez vraiment une foi forte, sans faille ? C’est sûr ?, lui demande l’hôtesse de l’air.
– Aucun problème, Mademoiselle !
– Bravo ! et merci, voyez-vous nous avions un soucis… L’avion est en feu, et il nous manque un parachute…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
27 février 2015, 08:22
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Vol Air France

 

Un vol d’Air France bondé a été annulé.
Une seule employée devait modifier les réservations d’une longue queue de voyageurs incommodés. Soudain, un passager en colère se fraya le chemin vers le comptoir.
Il frappa son billet sur le comptoir et dit, « je dois être sur ce vol et en première classe ! »
L’agent répondit: «Je suis désolé, monsieur. Je veux bien vous aider, mais je dois d’abord aider ces gens, et je suis sûr qu’ensuite nous serons en mesure de faire quelque chose pour vous.
Le passager ne fut pas impressionné.
Il déclara à haute voix, de sorte que les passagers derrière lui puissent entendre,
«Avez-vous une idée de qui je suis? »
Sans hésiter, l’agent sourit et saisit son microphone publique: « Puis-je avoir votre attention, s’il vous plaît, » sa voix étant clairement audible dans tout le terminal. « Nous avons un passager ici à la porte 14 QUI NE SAIT PAS QUI IL EST. Si quelqu’un peut l’aider à trouver son identité, merci de venir à la porte 14  »
Alors que les gens derrière lui dans la queue étaient tordus de rire, l’homme jeta un regard noir à l’agent, serra les dents et jura, « Vas te faire foutre! »
Sans broncher, elle sourit et dit, «Je suis désolé, monsieur, mais vous devez prendre votre place dans la queue pour cela aussi ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
28 février 2015, 13:50
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Shiva

 

Au deuxième jour d’un stage de tantra, les animateurs tantra proposent de séparer le groupe en deux pour la journée, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. C’est une journée de partage.
Dans le cercle des hommes, l’enseignant demande à ceux qui sont mariés de partager les clés du succès de leur mariage. Shiva, un tantrika de Marseille répond fièrement qu’il est marié depuis presque 20 ans.
Le tantra teacher est impressionné et il demande à Shiva de partager avec les autres hommes comment il fait pour rester tout ce temps avec la même partenaire tantrique ?
Shiva répondit devant les hommes à l’écoute : « Je me suis occupé d’elle, je l’ai laissé gérer la maison dans un esprit new age, nous avons pratiqué la méditation et je lui payé des voyages spirituels. Pour nos 10 ans de mariage, je l’ai même amené au japon dans un monastère zen.
L’enseignant tantra répondit : « Shiva, tu es vraiment une inspiration pour tous les hommes shivas présents ici ! Maintenant, dis nous ce que tu prévois de faire pour vos 20 ans de mariage ?
Shiva répondit fièrement : « Je retourne au Japon pour aller la chercher. »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
01 mars 2015, 07:45
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
L’enfer
Un type meurt sur la frontière franco-suisse, quand il arrive au ciel, Saint Pierre lui dit:
– Bon votre vie sur terre, pas terrible, quelques adultères, pas souvent la messe, un blasphème, je ne peux pas vous faire entrer au paradis, mais comme vous n’avez rien commis de grave, et que vous êtes mort sur la frontière, je vous laisse le choix entre l’enfer suisse et l’enfer français.
– Mais Saint Pierre, je ne connais ni l’un ni l’autre, pourriez vous m’en dire un peu plus ?
– Et bien l’enfer suisse, on vous met dans une grande marmite pleine de purin, des petits gnomes très vilains qui sentent mauvais mettent des bûches sous la marmite, un dragon vient allumer les bûches et vous cuisez toute la journée et le lendemain, pareil !
– Et l’enfer français ?
– Et bien l’enfer français, on vous met dans une grande marmite pleine de purin, des petits gnomes très vilains qui sentent mauvais mettent des bûches sous la marmite, un dragon vient allumer les bûches et vous cuisez toute la journée et le lendemain, pareil ! Mais moi, je serais vous, je prendrais l’enfer français…
– Mais Saint Pierre, c’est la même chose !
– Non, dans l’enfer français, un jour les gnomes sont en grève, un jour on n’a pas livré les bûches, un jour le dragon est en RTT, un jour on ne trouve plus la marmite, un jour on n’a pas commandé le purin.


***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 mars 2015, 09:23
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La Tombola

 

Il y a quelques années, un jeune homme va voir un paysan, et lui achète un âne pour 100 Francs (je vous l’avais dit, c’est il y a quelques années, on parlait encore de francs). Et ils conviennent que le paysan viendra livrer l’âne le lendemain au jeune homme.
Le lendemain, le paysan arrive, mais malheureusement, l’âne est mort entretemps.
– Ah bon, dit le jeune homme, alors remboursez-moi mes 100 francs.
– Je ne peux pas, je les ai déjà dépensés…
– Alors dans ce cas, donnez-moi le cadavre de l’âne.
– Le cadavre ? Qu’est-ce que vous allez en faire ?
– Une tombola, je pense.
– Mais qui voudra payer pour gagner un âne mort ???
– Ah, mais je ne leur dirais pas que l’âne est mort !
Quelques jours plus tard, le paysan recroise le jeune homme. Évidemment, il lui demande ce qu’il a fait du cadavre de l’âne :
– Comme je vous l’avais dit, j’ai fait une tombola. J’ai vendu 500 billets à 2 Francs, et j’ai fait un bénéfice de 898 Francs sur cette affaire.
– Et personne ne s’est plaint ?
– Oh, juste le gars qui a gagné. Alors forcément, je lui ai remboursé ses 2 Francs.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 mars 2015, 06:56
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le génie des temps modernes

 

L’histoire se passe en été en bord de mer. Un homme a loué une villa donnant sur la plage où il passe ses vacances avec sa femme, ses deux filles, sa belle-mère et son chien (qui est une chienne…)

L’ambiance est particulièrement irrespirable pour notre ami qui se dispute régulièrement avec sa femme. Elle le rabroue, lui fait des reproches, etc. S’il se retourne vers ses filles, celles-ci prennent le parti de leur mère. Ne parlons pas de la belle-mère… Il veut caresser la chienne, celle-ci le mord !

Dépité, le moral à zéro, il part sur la plage et marche un bon moment sur le rivage, se laissant caresser les pieds par les vagues qui clapotent. Tout à coup voyant une boîte de conserve rejetée par la mer, il y donne un grand coup de pied dedans. Un cri amorti lui parvient aux oreilles. Il s’approche et voit que ce qu’il avait pris pour une boite de conserve et en fait une lampe à huile. Il pose son oreille contre celle-ci et entend une voix assez faible qui crie :
« Délivre-moi, délivre-moi, s’il te plait, délivre-moi… »

Notre ami ouvre la lampe et à cet instant, un génie en sort, l’embrasse et le sert dans ses bras ; puis il lui dit :
« Tu m’as délivré, et pour te remercier, je vais exaucer ton vœu le plus cher… dis-le-moi »

Notre ami, réfléchi un instant et dit au génie :
« Je voudrais foutre le camp vers l’Amérique, mais j’ai peur de l’avion et en bateau, j’ai le mal de mer, alors, construit-moi un pont qui traverse l’Atlantique. »

Le génie le regarde étonné, et lui répond :
« Dis-donc, tu n’exagèrerais pas un chouïa ? Un pont rien que ça ! non, donnes-moi autre chose comme vœu, un peu plus raisonnable… »

Notre ami, réfléchi un instant et demande au génie :
« Dans ce cas, aide-moi à comprendre les femmes… »

Le génie, dans la seconde, lui dit :
« Bon, ok. Ton pont, tu le veux à 2 ou 4 voies ? »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 mars 2015, 07:41
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

A la maternité

 

Le nouveau papa entre dans la chambre de la jeune maman qui vient d’accoucher : l’enfant dans le berceau est magnifique mais ne ressemble pas vraiment à ses parents.

Devant la mine interloquée de son mari, la maman s’explique :
– Mon amour, je comprends ta surprise, mais vois-tu, je sais pourquoi notre enfant n’est pas blanc. Tu sais que quand j’étais petite, mon père travaillait en Côte-d’Ivoire comme coopérant à Grand-Bassam, et ma mère avait choisi une nourrice africaine Lili.
Les gènes de son lait sont passés directement dans mon sang et voilà pourquoi notre enfant est noir.
– Ah bon ? C’est pour ça ?

Le jeune papa va au téléphone annoncer la naissance de l’enfant à sa propre maman.
– Oh mon chéri comme je suis heureuse, est-ce qu’il te ressemble ?
– Je suis l’homme le plus heureux de la terre, il me ressemble beaucoup, à part qu’il est aussi noir que je suis blanc. Mais j’ai l’explication… Voilà : Est-ce que tu savais que quand ta belle-fille était petite, son père travaillait en Côte-d’Ivoire comme coopérant, et sa mère avait choisi Lili une nourrice noire. Les gènes de son lait sont passés dans son sang et voilà pourquoi notre enfant est aussi coloré.

– Ah oui, je comprends. C’est comme pour toi quand tu étais bébé, je t’ai nourri au lait de vache, les gènes ont du passer dans ton sang et c’est pour ça que tu as des cornes !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
05 mars 2015, 07:01
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

A la cafétéria

 

Les enfants attendaient en rang pour dîner dans la cafétéria d’une école catholique élémentaire.

Au bout de la table se trouvait une grosse pile de pommes. La religieuse avait placé une note sur le plateau de pommes :
« N’en prenez qu’une seule, Dieu vous surveille. »

En avançant plus loin le long du comptoir, à l’autre bout se trouvait une grosse pile de biscuits aux brisures de chocolat.
Et là il y avait une note griffonnée par une main d’enfant :
« Prenez-en tant que vous voulez, Dieu surveille les pommes ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
06 mars 2015, 06:40
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le Père Blanc

 

C’est un Père Blanc qui part en mission en Afrique Noire. Il est missionnaire dans un petit village de cases, perdu au bord de la savane. Tout se passe bien, il s’y plait beaucoup, son intégration au sein de la tribu est parfaite et il est apprécié par tous, y compris par le Chef du village.
Puis un jour, né un bébé blanc…. Le Chef est furieux et décide d’avoir une explication en tête à tête avec le missionnaire. Il l’emmène en dehors du village, à la lisière de la savane, là où paît le troupeau de mouton de la tribu.

Le Chef attaque la conversation :
– Comment explique tu la naissance de ce bébé blanc ? Tu as trahi notre confiance !
– Mais non, mais non ! répond le missionnaire avec emphase. Ça fait partie des Grands Mystères de la Nature !
– Tu te moques de moi ! Il n’y a pas de mystère la dedans !
– Mais si, mais si ! Tiens, regarde le troupeau de moutons là bas : il n’y a que des moutons blancs et au milieu du troupeau, un mouton noir !

Alors le Chef de la tribu :
– Bon, d’accord ! Ça va, j’ai compris ! Je ne dis rien pour le bébé blanc, mais toi, tu ne dis rien pour le mouton noir !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 mars 2015, 07:27
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le culturiste

 

Un culturiste emmène une fille dans sa chambre et commence à se déshabiller.

A chaque fois qu’il enlève un vêtement, il montre un de ses muscles en disant :
– Tu vois, çà, c’est de la dynamite !
Touche un peu ces pectoraux, de la dynamite;
Et mes biceps, de la dynamite;
Tâte un peu ces dorsaux, de la dynamite;
Appuie sur les cuisses, ça c’est de la dynamite;
…..

Quand il termine de se déshabiller la jeune fille lui demande :

– Dis donc, c’est pas dangereux toute cette dynamite avec une aussi petite mèche ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.