Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 1
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (116)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
01 novembre 2015, 08:53
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Au cimetière

 

Un paysan va sur la tombe de sa femme pour la fête de la Toussaint.

– Ah, Marie ! pleurniche-t-il, tu n’imagines pas comme tu me manques ! Sans toi je ne suis plus rien, je n’ai goût à rien. Je m’occupe à peine des bêtes, j’ai perdu l’appétit, je ne vais même pas au bistrot ! Si seulement je pouvais te retrouver, si seulement tu pouvais revenir avec moi, je serais tellement heureux…

À ce moment là un léger tremblement de terre remue le sol et soulève de quelques centimètres la dalle funéraire. Alors le paysan s’écrie :
– Marie ! Arrête tes conneries ! Je disais ça pour rire…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 novembre 2015, 07:54
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Retour à l’école

 

Les vacances de la Toussaint sont terminées, il est temps de reprendre le chemin de l’école .
Ce matin donc une mère entre dans la chambre de son fiston :

– Jacques, réveilles toi !
– Non maman.
– Il faut que tu te réveilles pour aller au lycée.
– J’veux pas y aller.
– Allons ! Ne fais pas l’enfant. Réveilles toi !
– Nan. Ils sont tous méchants là bas. Je veux pas y aller.
– Allons ! Réveilles toi ! C’est quand même toi le proviseur !!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 novembre 2015, 07:37
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le match

 

Un homme est assis dans un stade de rugby, c’est la finale de la coupe du monde et toutes les places sont vendues depuis des mois.
A côté de lui, une place est vide…

Visiblement très irrité, le gars assis de l’autre côté de la place vide lui demande à qui appartient la place, car c’est quand même honteux de laisser une place vide le jour de la finale.

Effectivement l’homme lui répond que c’était la place de sa femme et qu’ils allaient à chaque match depuis qu’ils étaient mariés mais elle vient de décéder…

Le gars très gêné s’excuse et lui présente ses condoléances. Puis il lui demande :
– Personne de votre famille n’a voulu vous accompagner ?
– Ben non, ils sont tous à l’enterrement….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 novembre 2015, 07:34
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le délice espagnol

 

Un français visitant l’Espagne s’arrête dans un restaurant de Pampelune. Tout en sirotant sa sangria, son attention se porte sur une alléchante assiette servie à la table voisine. Non seulement cela semble savoureux, mais ça dégage aussi un arôme qui tient du divin.

Il s’informe donc auprès du serveur :
– Mais quelle est cette merveille que vous venez de servir ?

Le garçon de répondre :
– Ah Señor, vous avez du nez ! Ce sont les testicules du taureau du combat de cet après-midi. Un plat d’une délicatesse que l’on nomme le Délice Espagnol.

Le français, un peu médusé :
– Après tout, je suis en vacances, servez-moi donc ce régal.

Mais le garçon de répondre :
– Je regrette Señor, on ne peut servir ce plat qu’une fois par jour car il n’y a qu’un seul combat par après-midi. Si vous revenez plus tôt demain et que vous êtes le premier à commander, alors nous pourrons vous réserver ce grand délice.

Le lendemain, le français revient, réserve son menu, et un peu plus tard, se fait servir ce seul et unique délice du jour.

Après avoir humé son assiette, examiné la présentation et s’être délecté de quelques petites bouchées, il rappelle le garçon et lui dit :
– Elles sont délicieuses, mais elles sont beaucoup, beaucoup plus petites que celles que je vous ai vu servir hier.

Le garçon hausse les épaules et dit :
– Si Señor, mais il arrive parfois que c’est le taureau qui gagne !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
05 novembre 2015, 08:17
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Sirène d’incendie

 

Dans un petit village de province deux amis sont attablés à la terrasse d’un café.

Soudain la sirène d’incendie qui appelle les pompiers bénévoles retentit. Aussitôt un des gars se lève :
– Excuse-moi il faut que j’y aille…
– Tu es pompier ? Fait son copain étonné.
– Moi, non. Mais le mari de ma maîtresse, oui !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
06 novembre 2015, 07:25
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Une journée de retraités…

 

Les gens qui travaillent demandent souvent aux retraités à quoi ils occupent leurs journées.

Et bien par exemple, un jour de la semaine dernière, ma femme et moi sommes allés en ville.
Nous n’étions pas depuis cinq minutes dans une boutique, qu’en sortant, il y avait une contractuelle en train d’écrire son PV.

On s’approche et je lui dis :
« Alors, pétasse, tu peux pas un peu foutre la paix aux retraités ? »

Elle fait semblant de pas entendre et continue à griffonner.

Je la traite de sous-auxiliaire, de mille noms d’oiseaux… Elle me regarde d’un œil rond stupéfait et commence à rédiger un deuxième PV, pour pneus lisses.

Alors ma femme renchérit, encore plus inventive que moi-même. Elle glisse son second PV sous l’essuie-glace avec le premier, et elle en démarre un troisième. Nous avons tenu dix minutes ; plus on l’injuriait et plus elle écrivait de PV.

Nous, on s’en foutait, on était venus en bus !

A la retraite, on essaie de rigoler un peu tous les jours : c’est important, à notre âge !.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 novembre 2015, 06:42
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Séminaire médical

 

Au cours d’un séminaire médical, un médecin homme repère un médecin femme. Ils font connaissance, et elle accepte un rendez-vous pour un dîner au restaurant en tête-à-tête.

Au restaurant, avant de s’asseoir à la table, elle s’excuse pour aller se laver les mains aux toilettes. Après le dîner, elle s’excuse à nouveau pour aller se laver les mains.

La soirée se poursuit dans un bar branché de la ville, puis le médecin homme convainc le médecin femme de le suivre dans sa chambre d’hôtel. Avant de se laisser aller à leurs pulsions sexuelles, la femme s’excuse pour aller se laver les mains une fois encore… et puis ils y vont !

Quand ils ont terminé, la femme se lève en disant qu’elle va se laver les mains. Lorsqu’elle revient, le médecin homme lui dit :
– Je parie que tu es chirurgien !

La femme lui confirme qu’il a raison et lui demande comment il sait ça.

Alors le gars répond :
– Facile, tu es toujours en train de te laver les mains.

Alors la femme dit :
– Et bien moi, je parie que tu es anesthésiste !

Le gars répond :
– C’est vrai ! Comment tu as deviné ?
– Parce que je n’ai rien senti !…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
08 novembre 2015, 08:01
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Demande d’augmentation

 

En arrivant le matin au bureau, un cadre lance à son collègue :

– J’ai été patient, j’ai attendu, maintenant ça suffit ! J’ai rendez-vous à dix heures chez le patron, et là je vais lui dire : Ou vous m’augmentez sérieusement, ou je m’en vais !
– Tu vas vraiment le lui dire comme ça ?
– Et comment !

Et à dix heures moins deux, il se lève. Dix minutes plus tard, il est de retour.

– Alors ? demande son collègue, tu as obtenu ce que tu voulais ?
– Ce n’est pas aussi simple que ça. Quand il y a deux points de vue opposés, il faut savoir négocier. Alors nous avons discuté, et finalement on a coupé la poire en deux : Lui ne m’augmente pas, et moi je reste….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
09 novembre 2015, 08:05
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

La théière

 

Deux anglaises, deux sœurs ont acheté à Portobello, le marché aux puces londonien, une vieille théière en argent complètement ternie. Dès leur retour chez elles, elles la passent au produit, la frottent, l’astiquent et la théière est comme neuve. A ce moment là une fumée s’en échappe et se transforme en un génie qui leur dit :

– Je suis le génie de la théière. Depuis des siècles j’étais prisonnier de ce récipient, et en lui redonnant sa jeunesse vous m’avez libéré. Vous pouvez faire trois vœux n’importe lesquels, je les exaucerai.
– Oh ! dit la première pour inaugurer notre nouvelle acquisition je voudrais une boîte de très bon thé, le meilleur du monde…
– Exaucé !

Sa sœur la regarde furieuse.
– Mais tu es folle on peut obtenir tout ce qu’on veut, un château, une Rolls, des milliards, et toi tu demande une boîte de thé ? Je rêve ! Tiens cette théière je voudrais qu’on te la mette là où je pense !

Et il a fallu le troisième vœu pour la ressortir…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 novembre 2015, 07:21
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le nom de famille

 

Dans une grande entreprise, un chef de service accueille un nouvel employé et commence par lui demander :
– Comment vous appelez-vous ?
– Je m’appelle Albert, et vous ?

Le chef de service est particulièrement agacé par le ton familier de l’employé et lui passe immédiatement un savon :
– Écoutez, Monsieur, j’ignore dans quel type de société vous avez pu travailler auparavant et je m’en contrefous… Dans cette organisation, on appelle les gens par leur nom, jamais par leur prénom. Et tout spécialement vos supérieurs hiérarchiques. Vous allez donc m’appeler « Monsieur Blandin  » à partir de cette seconde et cessez cette familiarité mal placée. Et d’abord, quel est votre nom de famille ?

– Je m’appelle Monchéri…
– OK, Albert, vous pouvez disposer.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
11 novembre 2015, 07:27
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le garagiste

 

A la porte du Ciel, un type furieux se présente devant St Pierre.

– Mais bon sang, qu’est-ce que je fais là ! Hurle t-il. Regardez-moi : J’ai 35 ans, je suis en pleine forme, je ne bois pas, je ne fume pas, hier soir je me couche bien sagement dans mon lit et voilà que je me retrouve au ciel ! C’est certainement une erreur
– Eh bien ! Cela n’est jamais arrivé, mais enfin je vais vérifier, répond St Pierre, un peu troublé.

– Comment vous appelez-vous ?
– Dugommeau. Norbert Dugommeau.
– Oui… Et quel est votre métier ?
– Garagiste.
– Oui… Ah, voilà, j’ai votre fiche. Dugommeau Norbert, garagiste…Eh bien, monsieur Dugommeau, vous êtes mort de vieillesse, c’est tout .
– De vieillesse ? Mais enfin ce n’est pas possible, je n’ai que 35 ans…..
– Ah moi je ne sais pas, monsieur Dugommeau. Mais on a fait le compte de toutes les heures de main d’oeuvre que vous avez facturées, et ça donne 123 ans.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
12 novembre 2015, 07:04
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le patron

 

Un patron a beaucoup de mal de se faire respecter dans son entreprise.

Un matin, il n’en peut plus et décide de prendre une mesure radicale :
Il colle sur la porte de son bureau une grande affiche où il y a marqué en caractères d’imprimerie :

LE PATRON ICI, C’EST MOI !

La journée passe et il se sent beaucoup mieux. Il va à ses rendez-vous avec un moral d’acier.

En rentrant à son bureau le soir, il voit un post-it que sa secrétaire avait collé en dessous de son affiche, où il y est écrit :
« Votre femme a téléphoné – elle veut que vous lui rendiez son affiche immédiatement ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
13 novembre 2015, 06:29
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Une langue bien pendue

 

Une patiente est dans le cabinet de son médecin, après l’avoir auscultée et établi son diagnostic il lui demande de tirer la langue. La patiente s’exécute.

Au bout de cinq minutes, la patiente trouve le temps long et fini par dire à son médecin :
– Docteur, cela fait cinq minutes que vous m’avez demandé de tirer la langue et vous ne la regardez même pas !

– OUI, oui ! c’était juste pour être tranquille pendant que je rédige votre ordonnance !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
14 novembre 2015, 07:03
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Avant de passer la douane

 

Un couple de touristes est en instance de départ pour un voyage aux USA. La femme dit à son mari :
– Tu crois qu’à la douane, ils vont laisser passer la chauve-souris et le putois que l’on va offrir à nos amis ?
– Pas de problème ! Pour la chauve-souris, je la plaque sur mon Tee-shirt. Les amerloques, ils y verront que du feu, ils croiront que c’est un Tee-shirt de Batman….
– Bon, mais pour le putois ?
– Eh bien, on va le mettre dans ta culotte !
– Dans ma culotte ! Mais l’odeur ?
– Ah ben …Tant pis pour l’odeur…. S’il meurt, il meurt !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
15 novembre 2015, 07:24
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Examen

 

A l’examen de Doctorat en Pharmacie.

L’examinateur :
– Comment reconnaît-on les champignons mortels ?

Le candidat :
– A l’autopsie !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.