Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (221)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
27 avril 2013, 07:04
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Maman, tu peux me donner 5€ afin que je puisse les donner à ce pauvre homme qui crie comme un désespéré dehors au coin de la rue?... Il me fait trop de peine.

Oh bien sur ma petite princesse au grand coeur!! Et que crie-t-il ce pauvre homme ?

GLACES, BARBAPAPAS, BONBONS !!!

 



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
28 avril 2013, 05:13
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Au réfectoire du couvent :
- Mes soeurs, aujourd'hui, carottes ...
Toute la salle :
- Haaaaaaa !
- ... râpées !
- Ooooooh ...

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
29 avril 2013, 07:23
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Une blonde dit à son mari :
- Tu as vu chéri, des chevals !!
Le mari répond :
- Non, ce sont des chevaux !
Et la blonde répond :
- Ah bon, pourtant ça ressemble très fort à des chevals !!

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
30 avril 2013, 08:05
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Sur une place de Paris, une vieille dame jette du pain rassis aux pigeons. Un homme l'interpelle :
- Vous n'avez pas honte de gâcher du bon pain en nourrissant des oiseaux, alors qu'en Afrique il y a des enfants qui meurent de faim !
- Je suis désolée, mais je ne peux pas lancer mon pain aussi loin.

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
aihla
30 avril 2013, 14:40
Membre enregistré #4
Inscrit(e) le: 01 juillet 2006, 23:58
Messages: 5143
Une vieille dame croise un jeune homme dans la rue, et lui demande :
- Quel âge me donnez-vous ?
- Les jambes 30, les bras 25, les seins 35, le visage 30, les hanches 25...
- Oh ! Mais vous me flattez !
- Attendez ! Je n'ai pas encore fait l'addition !


Itsonlythechildrenofthefuckingwealthywhotendtobegoodloockingfelixquipotuitremcausascognoscare
Retour en haut
Mistëry
01 mai 2013, 08:26
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Une femme arrive dans la cuisine et voit son mari avec une tapette à mouche.
- Que fais-tu ?
Le mari répond :
- Je chasse les mouches.
- Tu en a tué ?
- Oui, 3 mâles et 2 femelles.
Intriguée, elle lui demande :
- Comment fais-tu la différence entre les femelles et les mâles ?
Il répond :
- Et bien, il y en avait 3 sur la bouteille de bière et 2 sur le téléphone.

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 mai 2013, 07:15
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
L'institutrice demande :
Que donne une poule ?
- Des oeufs !
- Et un cochon ?
- Du jambon !
- Et une vache ?
- Des devoirs !

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
03 mai 2013, 07:14
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Le pharmacien au client:
- Ah non monsieur, je ne peux pas vous donner de l'arsenic comme ça, il vous faut une ordonnance!
- Et si je vous montre la photo de ma belle-mère, ça va?


***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 mai 2013, 08:42
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L'empereur Bokassa est en visite officielle an Grande-Bretagne.

Sa majesté la reine Elisabeth II le reçoit avec les honneurs dus à son rang.

Notamment, elle le conduit à travers Londres dans un royal cabriolet tiré par quatre royaux chevaux blancs.

Soudain, l'un des chevaux lâche un pet aussi odorant que retentissant.

La reine, confuse, se tourne vers l'empereur et lui murmure :

- Je suis désolée, vraiment ...

- Ne soyez pas désolée, votre majesté, lui répond Bokassa, moi je croyais que c'était le cheval...



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
05 mai 2013, 07:03
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

En Grèce, un touriste veut visiter un monastère orthodoxe perché au sommet d’un falaise vertigineuse.

On l’installe dans une nacelle accrochée à une simple corde, et en haut deux moines tournent une manivelle pour le hisser.

En cours de route le touriste constate que la corde est complètement usée. Quand il arrive enfin, livide, il demande au moine :

- La corde vous la changez régulièrement ?

- Bien sûr ! Chaque fois qu’elle casse…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
06 mai 2013, 09:21
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Au petit séminaire, Soeur Marguerite demande à ses élèves quelle profession ils désirent exercer en étant plus grands. La petite Isabelle dit :
- Quand je serai grande, je serai prostituée !
- QU'EST-CE QUE TU VIENS DE DIRE ?
- Prostituée.
- Dieu merci ! J'ai cru que tu avais dit "protestante" !

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 mai 2013, 12:39
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Un vieux monsieur arrive à la messe avec un parapluie alors qu'il fait beau. On s'étonne mais à la sortie il pleut. Le dimanche suivant, il a plu mais il arrive sans rien. A la sortie de la messe, il fait soleil. On lui demande comment il fait pour deviner le temps qu'il va faire.
- Avant de partir, ma femme prend ma pitchounette, la caresse un peu, la tient verticale et la laisse tomber. Si elle tombe à gauche, il va faire beau et si elle tombe à droite, il va pleuvoir !
- Mais si elle reste droite ?
- On ne va pas à la messe !

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
08 mai 2013, 07:57
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le jour de mon anniversaire

Un jour j’ai rencontré un gentil Monsieur et nous sommes tombés amoureux. Nous devions nous marier, alors j’ai cessé de manger mon plat préféré… Les fèves au lard.

Quelques mois plus tard, le jour de mon anniversaire, je suis tombée en panne sur le retour pour la maison. J’ai donc appelé mon mari pour le prévenir que je serais en retard, car il me fallait marcher jusqu’à la maison.

En marchant, je passe devant un petit resto d’où émane une odeur de fèves au lard à laquelle je ne peux résister. Vu les kilomètres qu’il me reste à marcher, je me dis que les « effets » seraient sûrement passés avant d’arriver à la maison. Alors je m’arrête et, sans m’en apercevoir, j’avais bouffé trois grandes portions de fèves au lard.

A mon arrivée, je fus surprise de voir mon mari déjà rentré, tout excité de me voir et qui s’exclame: « Chérie, j’ai une surprise pour le souper ce soir ».

Alors il met un foulard sur mes yeux et me fait asseoir à table. En m’asseyant, le téléphone sonne juste comme il allait me retirer le foulard. Il me fait promettre de ne pas y toucher avant qu’il ne revienne et va répondre.

Les fèves que j’avais avalées me faisaient toujours effet (du tonnerre) et la pression devient intenable; alors mon mari n’étant pas dans la pièce, j’en ai profitai. Je bougeai mon poids sur une jambe et en échappai un. Non seulement il était bruyant, mais l’odeur était comme celle d’un camion de rebuts passant sur une mouffette !

Je pris ma serviette de table pour faire circuler l’air autour de moi vigoureusement. Balançant mon poids sur l’autre jambe, j’en évacuai trois de plus. L’odeur était pire que le chou cuit.

Attentive à la conversation de mon mari dans l’autre pièce, je continuai ainsi durant quelques minutes. Le plaisir était indescriptible. Alors que les salutations au téléphone signalaient la fin de ma liberté, de nouveau j’aérai autour de moi avec ma serviette, la replaçai sur mes genoux et me croisai les mains, soulagée et fière de moi.

Mon visage reflétait l’innocence au retour de mon mari qui s’excusa d’avoir été aussi long. Il me demanda si j’avais triché et regarda autour de lui; je lui assurai que non.

C’est alors qu’il retira le foulard et que douze invités assis autour de la table crièrent en chœur:

« Bon Anniversaire ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
09 mai 2013, 07:11
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Premier jour des soldes

Lors du premier jour des soldes, un homme tente d’accéder aux portes d’un magasin. Malgré une file d’attente très importante, il parvient à se faufiler jusque devant l’entrée non sans entendre quelques jurons des personnes présentes dans la queue.

Alors qu’il passait devant une vieille dame pratiquement collée contre la porte d’entrée, elle l’arrêta net, le gifla et refusa qu’il lui passe devant. Voyant le courage de la vieille dame, toutes les autres personnes firent de même et l’homme bousculé en tous sens se retrouva à la fin de la file d’attente.

C’est alors que pris de colère il s’écria en levant un trousseau de clés au dessus de sa tête :  » Et bien si c’est comme ça…j’ouvre pas le magasin !! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 mai 2013, 08:17
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Une femme demande à une amie :
- Quel est ton auteur préféré ?
- Mon amant !
- Ah bon ! Qu'est ce qu'il écrit ?
- Des chèques...

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.