Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (74)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
06 juin 2013, 07:04
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Un petit garçon est venu passé la journée chez son grand-père. Après déjeuner, celui-ci s’installe dans son fauteuil et allume sa pipe. Alors le gosse s’approche et lui demande :

- Papy ! prête-moi ta pipe…

- Non, ce n’est pas pour les enfants.

- Papy, s’il te plaît, prête moi ta pipe…

- Non, les enfants ne fument pas.

- Mais je ne fumerai pas, je te le jure. C’est juste pour la tenir…

- Tu me promets ? Bon, alors la voilà, fais-y attention…

Le petit garçon prend la pipe, la jette par terre, et l’écrase à coups de talon. Stupéfait le grand-père crie :

- Mais qu’est-ce qui te prend ? Pourquoi as-tu fait ça, petit galopin ?

Et le gosse répond :

- Parce que papa dit toujours : » Quand le pépé cassera sa pipe, on s’achètera une belle voiture ! »

***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 juin 2013, 07:48
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Chez le coiffeur, un client dit à la manucure qui lui fait les ongles :

- Quand vous aurez fini votre journée, mon petit, venez prendre un verre chez moi. Après on verra ce qu’on fait…

- Mais je suis mariée, monsieur.

- On s’en moque de votre mari ! Vous n’avez qu’à lui dire que vous serez retenue ce soir par votre travail.

- Dites-le-lui vous même. Il est en train de vous raser…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
08 juin 2013, 07:14
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Dites… Vous aimez sentir un corps contre vous ?… Qui vous fasse transpirer …
Sentir son souffle sur votre visage ou dans votre cou… Essayer de nouvelles positions…
Entrer par l’arrière… Ou par l’avant… Monter… Descendre… Entrer… Sortir…
Entrer froid et sortir chaud….

oui ?

oui vraiment ? Vous aimez ça ?

Alors prenez le bus !!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
09 juin 2013, 06:20
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Dans un saloon, un Américain et un Russe sont côte à côte. Soudain entrent trois types à la mine patibulaire.

- Tu vois ces trois types ? dit l’Américain au Russe. Ce sont trois dangereux bandits, des tueurs. Je vais les mettre hors d’état de nuire.

Il sort son Colt et, en une seconde, il tire trois fois et abat les trois bandits.

- Kolossal ! s’écrie le Russe. Comment t’appelles-tu ?

- Bill… Buffalo Bill…

- Quelques minutes plus tard, le Russe montre une table où sont assises trois entraîneuses.

- Tu vois ces trois filles ? Je vais les prendre. Je vais les prendre toutes en même temps !

Il ouvre son pantalon et sort trois zizis.

- Fantastic ! fait l’Américain. Je n’ai jamais vu ça !

Comment t’appelles-tu ?

- Bill, comme toi. Tcherno Bill…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 juin 2013, 08:19
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Et Toc !!!

Lors de fouilles du sous-sol russe jusqu’à 100 mètres de profondeur, les archéologues russes ont trouvé des bouts de fil de cuivre qui dataient d’environ de 1000 ans. Les Russes ont déclaré partout que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 1000 ans d’un réseau de téléphone en fil de cuivre.

Les Américains se sont mis alors à fouiller leur sous-sol jusqu’à 200 mètres de profondeur. Ils ont trouvé des restes de fibre de verre datant d’environ 2000 ans. Les Américains en ont conclu que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 2000 ans d’un réseau de fibre de verre numérique. Et cela, bien avant les Russes.

Huit jours plus tard en Bretagne, à Lannion, on a publié le communiqué suivant : « Lors de fouilles dans le sous-sol de la plage de Perros-Guirec, jusqu’à 500 mètres de profondeur, les scientifiques bretons n’ont rien trouvé. Ils en ont conclu que les Anciens Bretons disposaient déjà il y a 5000 ans d’un réseau Wifi ».



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
aihla
10 juin 2013, 20:01
Membre enregistré #4
Inscrit(e) le: 01 juillet 2006, 23:58
Messages: 5143
Mistëry a écrit ...

- Bill… Buffalo Bill…

- Bill, comme toi. Tcherno Bill…

.. et tu peux ajouter un troisième larron de la Papy Team au bar :

"Vous voyez le chateau de carte là-bas ? Et ben si je passe à coté, il tombe !"

Waooo, trop fort !! Tu t'appelles comment ?

"Bill, comme vous. Boulet Bill"



Itsonlythechildrenofthefuckingwealthywhotendtobegoodloockingfelixquipotuitremcausascognoscare
Retour en haut
Mistëry
11 juin 2013, 08:31
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Une femme se réveille pendant la nuit et constate que son mari n'est pas au lit.

Elle enfile son peignoir et descend voir où il est. Elle le trouve dans la cuisine assis devant une tasse de café.

Il paraît bouleversé et fixe le mur. Elle le voit essuyer une larme comme il avale une gorgée de café.

Qu'est-ce qui ne va pas mon chéri?

Le mari lève les yeux de son café et lui dit solennellement.

Tu te souviens il y a 20 ans, on s'était donné rendez-vous, tu avais tout juste 16 ans.

Oui je m'en souviens répond-elle.

Le mari fait une pause, les mots lui viennent difficilement.

Tu te souviens que ton père nous a surpris en train de faire l'amour à l'arrière de la voiture?

Oui je me souviens dit la femme en s'asseyant à ses côtés.

Le mari continue...

Te souviens-tu quand il a pointé son flingue contre ma tempe et qu'il a dit : "ou tu épouses ma fille ou je t'envoie en prison pour 20 ans"

Je m'en souviens aussi répond-elle doucement.

Il essuie une autre larme et dit...

J'aurais été libéré aujourd'hui!!!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
12 juin 2013, 07:24
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Vingt ans de mariage

Le matin de leur 20 ans de mariage, au moment où elle se réveille, une femme dit à son mari :

- Chéri, je viens de faire un rêve incroyable. Je rêvais que tu m’offrais un collier de perles pour notre anniversaire de mariage. A ton avis, qu’est-ce que ça peut vouloir dire ?

- Tu le sauras ce soir…, répond le mari avec un petit sourire.

Ce soir là, l’homme rentre du travail, un bouquet de rose à la main droite et un petit paquet cadeau dans l’autre main.

Sa femme, ravie, commence à imaginer le contenu du cadeau.

Elle le déballe fébrilement, et à l’intérieur, elle découvre… un livre intitulé :

« L’interprétation des rêves » !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Oelendra
12 juin 2013, 09:03
Membre enregistré #762
Inscrit(e) le: 11 janvier 2013, 17:48
Messages: 206

C’est un couple anglais qui veulent un enfant, la femme demande à son mari:

- Chéri, tu sais comment on fait les bébés ?
Son mari lui répond:
- Non, allons voir le docteur.

Ils vont chez le docteur…

La femme demande:
- Docteur, comment fait-on les bébés ?
- Ah, c’est très simple, il suffit de relié la partie la plus sensible de l’homme à la partie la plus sensible de la femme !
La femme renchérit:
- Merci, au revoir !

Ils rentrent chez eux et la femme dis à son mari:
- Hey, chéri c’est quoi ta partie la plus sensible à toi ?
- C’est l’oreille, et toi ?
- Moi c’est les fesses.

Alors ils relient les fesses de la femme à l’oreille de l’homme…
La femme pète, et l’homme heureux hurle:
- Chérie ça y est j’entends le bébé… Il arrive en MOBYLETTE !

Retour en haut
Mistëry
13 juin 2013, 06:38
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903
Sur un vol vers la France , une jeune fille distinguée était assise à côté d'un prêtre.
Elle lui demanda :
" Mon père, puis-je vous demander une faveur ?" 
" Bien sûr, mon enfant, que puis-je pour vous ?" 
" Eh bien, j'ai acheté un séchoir à cheveux électrique très perfectionné pour l'anniversaire de ma mère. Il est dans son emballage et bien au delà de la valeur limite d'importation. J'ai bien peur que l'on me le confisque. Ne pourriez-vous pas le passer aux douanes pour moi, sous votre soutane, par exemple ?"
" J'aimerais bien pouvoir vous aider, chère enfant, mais je dois vous avertir, je ne mentirai jamais."
"Avec l'honnêteté écrite sur votre visage, on ne vous questionnera sûrement pas."
Lorsqu'ils arrivèrent au guichet des douanes, la jeune fille laissa passer le prêtre. Le douanier lui demanda :
 "Avez-vous quelque chose à déclarer, mon père ?"
" De la pointe de mes cheveux jusqu'à ma taille, je n'ai rien à déclarer !"
 Le douanier, trouvant cette réponse bizarre, lui demanda alors :
 " Et de la taille aux pieds , qu'avez-vous à déclarer ?"
 
 " J'ai un instrument merveilleux destiné à être manipulé par une femme et qui n'a jamais été utilisé à ce jour."
 
>Le douanier éclata de rire et lui répondit :
 
" Passez Mon père !!!...... AU SUIVANT !!!


***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
14 juin 2013, 08:28
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

En rentrant le soir après son travail un mari dit à sa femme :

- Chéri, j’ai invité un ami à venir dîner à la maison ce soir, il sera là dans une heure.

- Quoi ? Mais tu es fou ma parole ? La maison est un vrai foutoir, je n’ai pas eu le temps d’aller faire les courses, il n’y a plus un seul couvert propre et je ne me sens pas du tout d’humeur à faire la cuisine !

- Oui, je sais tout ça !

- Dans ce cas, peux-tu m’expliquer pourquoi tu l’as invité à dîner ?

- Parce que ce pauvre gars est en train de songer à se marier.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
15 juin 2013, 07:19
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

L’histoire se passe dans un avion qui décolle pour une liaison Paris Los Angeles.

Après la phase d’envol, le commandant de bord annonce aux passagers : « Bonjour à tous, bienvenue à bord de cet Airbus A340. Ici c’est votre commandant de bord qui vous parle. Nous venons de quitter l’aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle à destination de Los Angeles que nous atteindrons dans 10 heures. La température annoncée au sol est de 35 degrés et le temps est dégagé. Au cours de notre voyage, nous survolerons le sud de l’Angleterre, l’Irlande, l’atlantique nord, le sud du Groenland, le Canada puis le nord-ouest des Etats-Unis et enfin la Californie »

Lorsqu’il a terminé ses annonces, il s’adresse à son copilote, pensant avoir coupé le son vers les passagers : « Bon, maintenant que ça c’est terminé, je vais me servir un bon whisky et après je me tape l’hôtesse, elle a un de ces petits culs celle-là… »

Évidemment, les passagers entendant tout, sont hilares

L’hôtesse qui entend aussi, se précipite vers le cockpit pour avertir le commandant que son micro n’est pas coupé, quand un passager assis aux premiers rangs, l’attrape au passage par le bras et lui dit : « Ne courez pas si vite, vous avez le temps, il a dit qu’il allait boire un whisky avant… »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
16 juin 2013, 07:20
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Chéri, dis-moi ce que tu préfères, une femme jolie, ou une femme intelligente?

 

Ni l’une, ni l’autre, chérie, tu sais bien que je n’aime que toi!



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Oelendra
16 juin 2013, 09:08
Membre enregistré #762
Inscrit(e) le: 11 janvier 2013, 17:48
Messages: 206

Aux portes du paradis (v.2)


Aux portes du paradis, un nouvel arrivant commence son récit: 
- Cela faisait un certain temps que je soupçonnais ma femme d’avoir une relation extra conjugale. Je suis donc rentre chez moi à l’improviste et évidemment, je l'ai trouvé complètement nue sur le lit. J’ai immédiatement fouillé l'appartement pour trouver le coupable. En vain. Et puis, je me suis souvenu qu'habitant le 15ème étage d'une tour, nous disposions d'un petit balcon. J'ai donc ouvert la porte-fenêtre et c'est la que j'ai vu cet homme suspendu dans le vide et s'agrippant à la rambarde du balcon. Je lui ai piétiné les mains pour qu'il tombe, mais il tenait bon. Alors je suis parti chercher un marteau. A grands coups sur chaque main, il a fini par lâcher prise. Mais un arbre a amorti sa chute. Voyant qu 'il bougeait encore, j'ai attrapé le réfrigérateur de la cuisine et je l'ai fait basculer sur cet individu. L 'effort a été si violent que j'ai succombé à une crise cardiaque. Et donc me voilà. 
- Ah bon ! Répond St Pierre passionné. 
- C 'est bon vous êtes admis au paradis.

Un second homme se présente peu après et commence à raconter l'histoire de sa mort a St Pierre: 
- Voyez-vous, débute-t-il, j'étais en train de repeindre mon balcon au 17eme étage d'une tour. Mon tabouret a vacillé et j'ai basculé dans le vide. Mais j'ai eu la possibilité de me rattraper à un balcon, deux étages plus bas. Je pensais être sauvé quand le propriétaire de ce balcon a commencé à me piétiner les mains puis à me casser les doigts à coups de marteau. Il était fou furieux que je m’accroche à son balcon. Et pire, lorsque j'ai lâche prise, comme je ne suis pas mort tout de suite, il m'a balancé son frigo sur la tête pour m’achever.St Pierre : 
- Oui, j'ai entendu parler de cette histoire, vous pouvez entrer au paradis.

Un troisième homme arrive et entame, lui aussi, son récit à St Pierre: 
- Franchement, je ne sais pas comment c'est arrivé ! J’étais caché à poil dans un frigo et me voilà !!!

Retour en haut
Mistëry
17 juin 2013, 08:31
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

     Dans une petite ville de province, deux curés se croisent tous les dimanches, à bicyclette, quand ils vont faire la messe dans leur paroisse respectives. Mais un jour le Père Joseph croise son confrère à pied. Surpris il lui demande :

- Où est votre bicyclette Père Jean ?

- On me l'a volée, répond le curé,juste devant l'église...

- C'est insensé, dit le curé encore cycliste, mais j'ai une idée pour confondre le responsable... À l'heure du sermon, vous citerez les 10 commandements. Quand vous arriverez au passage de “ tu ne voleras point ” vous ferez une pause et vous parcourrez les fidèles d'un regard accusateur. C'est sûr que le coupable va se dénoncer...

Le dimanche suivant les deux curés se croisent à nouveau tous deux à bicyclette.

- Ah! Ah! vous l'avez donc retrouvé votre vélo ? Mon idée a porté ses fruits , demande le Père Joseph.

- Bah !... plus ou moins, dit le Père Jean. C'est bien grâce aux dix commandements que j'y suis parvenu, mais lorsque je suis arrivé à “ tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain “ je me suis subitement souvenu de l'endroit où j'avais laissé mon vélo !!   



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.