Navigation principale


Bienvenu(e), invité(e)
Utilisateur:

Mot de passe:


Se souvenir

[ ]
[ ]
[ ]
 Membres vus aujourd´hui: 0
Actuellement connecté
 Membres: (0)
 Invité(e)s: (208)


Forums
<< Sujet précédent | Sujet suivant >>   
La blague du jour

Aller à la page   <<        >>  
Auteur Message
Mistëry
27 avril 2015, 09:10
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les grosses motos

 

Trois loubards sur de grosses motos s’arrêtent devant un relais de routiers et entrent dans le restaurant. A une table, ils avisent un chauffeur, pas bien épais celui-là, qui vient de finir de déjeuner et fume tranquillement une cigarette. Ils s’approchent de lui en roulant des mécaniques.

Le premier lui arrache sa cigarette des lèvres pour l’écraser dans son café. Le routier ne bronche pas.
Le second prend sa bière et la lui verse sur la tête. Le routier ne bronche toujours pas, paye et se lève.
Alors le troisième lui fait un croche-pied et le malheureux s’étale de tout son long. Il se relève sans un mot et sort. Les trois loubards ricanent…

Le premier dit au patron :
– Vous avez vu ce minable ? Il ne sait pas éteindre sa clope !
– Ni boire sa mousse, ajoute le second.
– Il n’est même pas capable de marcher normalement, fait le troisième, il tombe.
– Et il ne sait pas conduire non plus, dit le patron. Je viens de le voir partir avec son trente-huit tonnes; en faisant sa marche arrière, il a écrasé trois grosses motos…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
28 avril 2015, 07:59
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Le tunnel

 

Deux routiers belges arrivent, avec leur trente-cinq tonnes, à l’entrée d’un tunnel de montagne devant lequel est planté un grand panneau :

HAUTEUR MAXIMUM : 4 METRES

– Dis-moi, fait le premier, je crois bien que notre camion il fait quatre mètres 10 ! Tu as vu le panneau, on ne va pas passer …
– Je vais descendre voir, répond l’autre.

Une minute après il remonte dans la cabine la mine réjouie :
– Tu peux y aller, il n’y a pas de flic !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
29 avril 2015, 08:17
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Dur dur !

 

C’est l’histoire de deux vieux qui sont en pleine conversation dans le parc de leur maison de retraite :

– Oui mon gars, c’est comme je te le dis ! Je l’ai fait trois fois la nuit dernière avec une fille de 30 ans ! ! !
– Tu rigoles ? Tu ne saurais même plus le faire une fois ! C’est des bêtises tout ça.
– Mais non, je t’assure. En fait, j’ai un secret : Il faut que tu manges beaucoup de pain complet. Je ne rigole pas, essaie et tu verras. Ça marche !

Quelque temps plus tard, le vieux se rue chez le boulanger…

– Bonjour Monsieur. Qu’est-ce que ce sera pour vous ?
– Je voudrais 4 pains complets
– Ça fait beaucoup de pain dites donc. Vous êtes sûr qu’il ne sera pas dur avant que vous ne l’ayez terminé ?
– C’est incroyable ça ! (s’exclame le papy) Alors tout le monde était au courant sauf moi ?



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
30 avril 2015, 07:51
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Guy et Denis

 

Guy et Denis sont des malades mentaux qui résident dans un hôpital psychiatrique. Un jour Guy longe la piscine. Il tombe à l’eau et coule à pic. Ni une ni deux, Denis saute à l’eau et va chercher Guy au fond. Il le ramène à la surface.

Quand le Directeur apprend l’acte héroïque de Denis, il décide de le laisser sortir immédiatement car il pense que si Denis est capable d’un tel acte il doit être mentalement stable.

Le Directeur va lui-même annoncer cette bonne nouvelle à Denis. Il lui dit :
– J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t’apprendre ! La bonne c’est que nous te laissons sortir de l’hôpital parce que tu as été capable d’accomplir un acte de bravoure en sauvant la vie d’une autre personne. Je crois que tu as retrouvé ton équilibre mental.
La mauvaise, c’est que Guy s’est pendu dans la buanderie avec la ceinture de sa robe de chambre !

C’est alors que Denis répond au directeur :
– Mais non ! Il ne s’est pas pendu, c’est moi qui l’ai accroché pour qu’il sèche……



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
01 mai 2015, 08:12
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Chers parents…

 

Chers parents, j’ai vraiment honte de toujours vous écrire pour vous demander de l’argent. Et même si cette fois encore, je dois vous demander de m’envoyer à nouveau 150 Euros, toutes les cellules de mon corps se rebellent. Je vous demande humblement de me pardonner. Je sais que pour vous la vie est dure… Votre fils Kévin

P.S: J’étais tellement mal en écrivant cette lettre que j’ai voulu courir après le facteur qui ramassait le courrier dans la boite aux lettres au coin de la rue pour reprendre cette lettre et la brûler. J’aurai vraiment aimé le rattraper, et j’ai prié le Bon Dieu pour y arriver, mais il était trop tard.

Quelques jours plus tard, l’étudiant reçut une lettre de son père qui disait:
« Le Bon Dieu a entendu ta prière: ta lettre n’est finalement jamais arrivée ! »



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
02 mai 2015, 07:34
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Vol Paris/Los Angelès

 

Dans l’avion Paris/Los Angelès, le commandant de bord s’adresse aux passagers un quart d’heure après le décollage :

– Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, bonjour !
C’est le commandant Dupond qui vous parle !
Bienvenue à bord ! Vous participez au premier vol d’un avion de ligne entièrement piloté par ordinateur. Le décollage s’est passé à merveille.

Nous sommes actuellement, et pour toute la durée du vol, en pilotage automatique.
C’est l’ordinateur qui procèdera à l’atterrissage.
N’ayez aucune inquiétude : s’il y avait un problème, je me remettrais immédiatement aux commandes… immédiatement aux commandes… immédiatement aux commandes…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
04 mai 2015, 17:27
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

A l'hospice, Ginette est la reine de la chaise roulante, catégorie plus de 85 ans.

Elle adore foncer dans les couloirs, prendre un maximum de vitesse et les virages sur une roue. 

Parce qu'elle n'a pas toute sa tête, les autres pensionnaires tolèrent ses frasques. 

Certains, même, participent à son délire de reine de la route et de la vitesse. 

Un jour, alors que Ginette fonce dans le couloir, une porte s'ouvre et son copain Jacques s'avance vers elle, le bras tendu en criant : STOP

!Rangez votre véhicule sur le côté et arrêtez le moteur !

Ginette s'arrête immédiatement et Jacques s'approche :

BonjourMadame, pouvez vous me présenter votre permis et les papiers du véhicule ?

Ginette farfouille dans son sac, sort un emballage de gâteau, un vieux ticket de métro et les tend à Jacques.

OK ! C'est en ordre, dit celui-ci, vous pouvez circuler ! 

Aussitôt, Ginette repart en trombe sur sa chaise roulante....

Plus loin, alors qu'elle prend son virage sur une roue,  Hercule, un autre copain, se plante devant elle et demande :

Avez-vous l'attestation d'assurance de ce véhicule ?

Ginette regarde de nouveau dans son sac et tend à Hercule une feuille de salade.

Celui-ci fait semblant d'examiner la feuille et dit : C'est bon !

Vous pouvez reprendre la route, Madame.   

Ginette repart, tourne au bout du couloir et tombe sur Mimileplanté au milieu du couloir.

II est nu et tient dans sa main, l'outil de son désir.

OH NON ! Dit Ginette, pas encore l'Alcootest !
  
Elle est pas belle la vie en maison de retraite !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
05 mai 2015, 07:49
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les deux enfers

 

Un gars meurt sur la frontière franco-allemande. Quand il arrive au ciel pour le jugement dernier, Saint- Pierre lui dit :
– Bon, votre vie sur terre, pas terrible, quelques adultères, pas souvent à la messe, des blasphèmes,
etc.etc…Je ne peux pas vous faire entrer au paradis, mais comme vous n’avez rien commis de grave et que vous êtes mort sur la frontière, je vous laisse tout de même le choix entre l’enfer allemand et l’enfer français.

– Mais Saint Pierre, je ne connais ni l’un ni l’autre, pourriez vous m’en dire un peu plus s’il vous plaît ?
– Et bien, dans l’enfer allemand, on vous met dans une grande marmite pleine de purin, des petits gnomes très vilains qui sentent mauvais mettent des buches sous la marmite, un dragon vient allumer les buches et vous cuisez toute la journée. Et c’est tous les jours pareil !

– Et l’enfer français alors ?
– Et bien, dans l’enfer français, on vous met dans une grande marmite pleine de purin, des petits gnomes très vilains qui sentent mauvais mettent des buches sous la marmite, un dragon vient allumer les buches et vous cuisez toute la journée. Et c’est tous les jours pareil ! Mais, si vous voulez un bon conseil, je serais vous, je choisirais l’enfer français.
– Mais, Saint-Pierre c’est exactement la même chose !
– Mais non, pas du tout ! Car dans l’enfer français : Un jour les gnomes sont en grève, un jour on n’a pas livré les buches, un jour le dragon est en RTT, un jour il est en congé maladie, un jour ils ne trouvent plus la marmite, un jour on n’a pas commandé le purin…Et quand les syndicats s’en mêlent, je ne vous raconte pas !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
06 mai 2015, 06:53
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Confession

 

Un jeune garçon va se confesser.

Il est dans la petite guérite à côté du curé et lui dit :
– Je m’accuse d’avoir péché avec une femme mariée.
– Ah oui ! dit le confesseur, et quel genre de femme ?
– Ah ! Ça, monsieur le curé, je veux pas vous le dire, je veux pas qu’on puisse apprendre qui c’est !
– Écoutez, dit le curé, conciliant, je vais vous aider. Est-ce que c’est la femme du coiffeur ?
– Non.
– Alors la femme du droguiste ?
– Non plus !
– Alors, c’est peut-être la marchande de journaux ou la boulangère ?
– Non, pas du tout !
– Écoutez, mon fils, je suis navré mais je ne peux pas vous donner l’absolution dans ces conditions !

Alors le gars sort de l’église et il tombe sur un copain qui lui demande :
– Sans blague, tu es allé te confesser ?
– Mais non, dit l’autre en souriant, je suis juste allé chercher trois ou quatre adresses…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
07 mai 2015, 07:07
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les cailloux

 

Deux belges errent dans le désert depuis plusieurs jours. Ils meurent de soif.
– J’ai un truc infaillible pour lutter contre la soif, déclare le premier
– Ah ouais, c’est quoi ? Interroge le second.
– Il faut sucer des cailloux …
– Alors c’est foutu, ici il n’y a que du sable à perte de vue.

Long silence. Les deux naufragés du désert reprennent leur pénible progression sur les dunes brûlantes.
– On serait sauvés si on trouvait une rivière, s’exclame soudain le second belge,
– Tu as raison, réfléchit le premier, au fond des rivières il y a toujours des cailloux…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
08 mai 2015, 07:03
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Femme en deuil

 

Une femme vient de perdre son mari. A une amie qui lui rend visite, elle confie :

– François était merveilleux, il a pensé à tout. Il m’a laissé trois enveloppes à ouvrir après sa mort.
Dans la première il y avait deux mille euros avec ce mot : pour la messe et les fleurs.
Dans la deuxième il y avait trois mille euros avec ce mot : Pour le cercueil en acajou.
Dans la troisième il y avait dix mille euros avec ce mot : Pour la pierre.

Elle tend la main vers son amie et lui montre sa bague :
– Qu’est-ce que tu penses du diamant ?…



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
09 mai 2015, 06:58
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Les cravates

 

Un homme marche tout seul dans le désert, son chameau s’est enfuit avec l’eau et la nourriture.
Au bout d’un moment il voit un marchand. Il s’approche de lui et dit:
– De l’eau, s’il vous plait de l’eau !
– Désolé, moi je n’ai pas d’eau, je ne vend que des cravates ! répond le marchand

Alors l’homme reprend sa route, il est de plus en plus fatigué et le soleil brille haut dans le ciel.
Quelques heures plus tard l’homme voit un deuxième marchand. Mort de soif il s’avance vers lui a genoux. Et il lui dit:
-De l’eau.. s’il..vous…plait !
– Ah non, désolé, moi je ne vend que des cravates !

Alors l’homme reprend sa route. Une demi-heure plus tard il tombe sur un troisième marchand. L’homme s’avance avec difficulté (il rampe) et dit à bout de souffle:
– De l’eau… je…vous…en supplie…de l’eau !
– Ah désolé mon bon monsieur, je ne vend que des cravates moi. Mais un peu plus loin, dans cette direction il y a un bistro.
– Merci… Merci beaucoup !

Alors l’homme va en direction du bistro, cinq minute plus tard il le voit enfin le bistro .Il commence à courir et arrive enfin à l’entrée du bar, il s’écroule pratiquement sur le comptoir et demande :
– De l’eau s’il vous plait de l’eau !
Et le serveur lui répond :
– Ah désolé monsieur mais ici on ne sert que ceux qui ont des cravates !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
10 mai 2015, 06:22
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Au revoir

 

Un papa va coucher sa petite fille de trois ans. Il lui raconte une histoire et écoute ses prières qu’elle termine en disant :
– Protège ma maman, protège mon papa, protège ma grand-mère et au revoir grand-père.

Le papa demande :
– Pourquoi dis-tu au revoir grand-père ?
– Je ne sais pas papa, ça me semblait la seule chose à dire.

Le lendemain, le grand-père meurt.
Le père se dit que c’est une étrange coïncidence.

Quelques mois plus tard, le père couche sa fille et écoute ses prières qui se terminent par :
– Protège ma maman, protège mon papa et au revoir grand-mère.

Le lendemain, la grand-mère meurt.
Le père abasourdi se dit que sa fille est en contact avec l’au-delà.

Quelques semaines plus tard, alors qu’il vient de lui raconter une histoire, il écoute ses prières :
– Protège ma maman et au revoir papa.

Réellement choqué, l’homme ne dort pas de la nuit et va au travail très tôt le matin. Nerveux toute la journée, il regarde sa montre sans arrêt et reste à son bureau jusqu’à minuit. A minuit, il est toujours vivant et décide de rentrer à la maison.

Sa femme étonnée lui dit :
– C’est bien la première fois que tu rentres si tard du travail. Que s’est-il passé ?
– J’ai passé la pire journée de ma vie, mais n’en parlons plus.
– Tu as eu une mauvaise journée, mais tu n’imagines pas ce qui m’est arrivé… Ce matin, le facteur est tombé raide mort devant notre porte….



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
11 mai 2015, 07:42
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Masculin ou féminin ?

 

Le micro ordinateur est-il masculin ou féminin ?

Réponse d’un informaticien :
Un micro-ordinateur est de sexe féminin pour les 5 raisons suivantes:

– A l’exception de son concepteur, personne ne comprend sa logique interne.
– Avant de faire impression, il doit être aperçu.
– Les menus qu’il affiche sont copieux mais beaucoup d’options sont indisponibles.
– La moindre erreur est stockée en mémoire pour être ressortie au moment le plus inopportun.
– Vous découvrez vite qu’il coûte un budget énorme en accessoires et en maintenance.

Réponse d’une informaticienne:
Un micro-ordinateur est de sexe masculin pour les 5 raisons suivantes:

– Pour capter son attention, il faut d’abord l’allumer.
– Il contient plein d’informations mais il est sans imagination.
– Il est incapable de vider la poubelle sans injonction de votre part.
– Il est supposé vous aider, mais la plupart du temps c’est lui qui constitue le problème.
– Vous réalisez vite que si vous aviez attendu plus longtemps avant de l’acquérir, vous auriez eu un modèle plus performant !



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Mistëry
12 mai 2015, 06:50
Membre enregistré #477
Inscrit(e) le: 22 octobre 2009, 16:28
Messages: 1903

Sur l’autoroute

 

Sur l’autoroute, un contrôle radar enregistre une Ferrari à 19 Km/h. Le policier qui vient d’effectuer le constat rattrape donc, en trottinant, le véhicule et tape à la vitre pour demander des explications.

Au volant, une blonde lui répond en souriant :
– Je respecte les limites de vitesse indiquées sur les panneaux. Il y a inscrit « A 19″ alors je vais à 19…

Le policier répond en souriant :
– Mais non, A19, c’est le numéro de l’autoroute, ce n’est pas la limite de vitesse !
Et regardant la passagère, il rajoute :
– Et vous devriez vous dépêcher car votre amie a l’air d’être malade. Elle est toute blanche…

Et la blonde :
– Je crois que c’est parce qu’on vient de quitter l’A313.



***A vaincre sans péril on triomphe sans gloire***
Retour en haut
Aller à la page   <<        >>  
Modérateurs:aihla, Minitonia, Nowwhat, Yøg, Dobromir, Agroma, Freijana, Yinløng, Espérãnce

Allez à:     Retour en haut


Fil d’informations pour ce sujet: RSS 0.92 Fil d’informations pour ce sujet: RSS 2.0 Fil d’informations pour ce sujet: RDF
.